Qui-suis-je ?

Séverine

Martin

Etant ancienne déléguée médicale, j’ai pu constater au fil du temps la raréfaction des diététiciennes nutritionnistes libérales au service des médecins généralistes dans la prise en charge des différentes pathologies nécessitants un suivi diététique et nutritionnel. A la suite de ce bilan et des sollicitations des médecins de ville et de campagne, j’ai donc repris mes études pour obtenir un DUT Génie Biologie option diététique afin de m’installer en tant que diététicienne nutritionniste libérale.

En octobre 2011, j’ai débuté ma carrière au sein de l’équipe « MedWell » ( équipe pluridisciplinaire de la médecine du « bien-être » ) au Pôle Santé Les Célestins à Vichy. 7 mois plus tard, j’ouvrai mon 2ème cabinet en la commune Le Donjon, dans les locaux de la maison de santé Jacques Cortez dans le but de m’investir dans les campagnes.

En septembre 2015, la MSA (Mutualité Social Agricole) me faisait part de leur engouement à travailler en partenariat pour la région Auvergne dans le but de sensibiliser les agriculteurs et assimilés agricoles.

Fin 2015, j’étais déjà en collaboration avec l’EHPAD du Donjon (ancienne maison de retraite) pour collaborer avec les cuisines et le personnel soignant ainsi que le FAM (Foyer d’Aide Médicalisée).

En septembre 2017, j’étais de nouveau sollicitée par une autre équipe : celle de Lapalisse.

Au début de 2020, j’ai été contacté par un élu de La Pacaudière pour ouvrir une permanence au sein de la maison de santé.
Par la suite, le Pôle Santé de Gannat m’a également demandé d’intégrer l’équipe.

En Septembre 2020, j’ai été contactée par le Lycée Valéry Larbaud pour enseigner à la section MACA « Mention de l’Art de la Cuisine Allégée » afin de former les futurs chefs cuisiniers qui exerceront dans des centres thermaux et de thalassothérapie.
Par la suite, j’ai intégré le cabinet médical du Dr KISSEL au Mayet de Montagne afin de lui venir en aide dans la prise en charge des pathologies lourdes de ces habitants.

Pour finir, en hiver 2021 on me sollicitait dans le secteur de la Loire, du côté de Saint Germain Lespinasse, par la déléguée de la Santé via le bouche à oreille et le départ de la diététicienne des lieux.